Conceptrice du son

GARD, SAUVE

Anna Walkenhorst, créatrice son passionnée, explore l’écriture sonore dans le théâtre, le conte et la marionnette, ainsi que dans l’univers de la vidéo expérimentale. Avec une approche intimement liée à l’espace et une complicité avec les acteurs, elle donne vie au son en le considérant comme un personnage à part entière. Titulaire d’un Master en Conception Sonore de l’ENSATT depuis 2019, elle a acquis une solide expérience où elle allie sa sensibilité musicale à des compétences en composition, en utilisant notamment le chant, les enregistrements sur le terrain et les instruments virtuels modifiés. Portée dans la multi-diffusion, elle crée des environnements sonores captivants, organiques et enveloppants. 

Son écriture méticuleuse sculpte les vides, les émotions et les métaphores, en harmonie avec les autres langages du plateau.

« Mais, en plus d’être une subtile superposition du temps et de l’espace Arrête avec tes mensonges vient aussi mélanger les supports : de la littérature au chant et à la musique (assuré en live par l’impressionnante Anna Walkenhorst) en passant par la vidéo, la combinaison de tous ces arts s’harmonisent et se complètent aisément. »

1579612070035

V I D E O.  .  .  .  .  .  .  .  . 

T H É Â T R E .  .  .  .  .  .  .  .  . 

P E R F O R M A N C E .  .  .  .  .  .  .  . 

D A N S E.  .  .  .  .  .  .  . 

P O R T R A I T .  .  .  .  .  .  .  . 

S I G N A T U R E .  .  .  .  .  .  .  . 

WConsArbre19-768x512

« Qu’en est-il de la musique ?

Martial Anton : L’ambiance musicale est aussi en lien avec 
la forêt, sans être naturaliste pour autant. Pendant
 quatre semaines, notre compositrice Anna Walkenhorst a enregistré des voix et des bruits (craquements, glissements, frottements) proposés par les
 étudiants. Puis, elle s’est servi de toute cette matière
 brute pour en faire non pas seulement une bande
 son, mais une véritable musique, organique et
 envoûtante. Grâce aux transformations et arrangements qu’elle a fait, on a parfois même l’impression
 d’entendre des instruments. Par ailleurs, elle a fait un
 travail très intéressant de spatialisation, afin de complètement immerger les spectateurs dans l’ambiance
 de la forêt. »

Propos recueillis par Irène Le Corre, mai 2022 

Martial Anton, co-metteur en scène d’EVEREST de la cie Tro-Heol.

« J’axe mon sujet sur l’utilisation des bruits et parasites sonores comme force pour un spectacle. Rendre l’indésirable désirable. Et travailler la frontière du bruit avec le musical pour que le spectacle trouve mouvance et singularité dans le son. J’ai été inspirée par votre travail sur le spectacle Capharnaüm et votre conception du son expliquée sur votre site.« 

Une étudiante

« Salut, J’ai pu écouter la BO de SEIREN que vous avez composé pour un Film diffusé dans le squat la Caboteuse. De la part de mes 6 amis et moi félicitation c’était magnifique! Je suis aussi compositeur et j’avais jamais entendu ce genre de musicalité et manière de composer. Ces chœurs étaient si beau et singuliers. J’aimerai bien savoir comment vous travaillez. Belle journée »

Un spectateur

« Dans un dispositif qui croise l’exposition-hommage au show et à la performance, des cœurs fugitifs s’évadent de l’œuvre de Lemebel pour nous rapporter des bribes de son univers baroque, marginal et résistant. Acteurs et spectateurs se frôlent dans ce mémorial sensuel, constitué de corps vivants et d’archives, d’images, de sons et de matières hybrides entre là-bas et ici, hier et aujourd’hui. Il se crée une constellation vivante d’étreintes autour d’une œuvre puissante et transgressive, urgente à découvrir, qui écrit et interroge nos façons actuelles d’aimer et de lutter. »

Le Bordeau

CONTACT

AWALKFER@ROCKETMAIL.COM